WUTRICH Annik

Comment vous est venue la vocation de l'égyptologie ?

 

Depuis toujours, j’ai un intérêt pour l’histoire. A l’âge de 12-13 ans, il y avait des cours d’histoire sur l’Antiquité et mon professeur nous parlait beaucoup d’Egypte. De là vient, sans doute, l’origine de ma vocation.

 

 

Quel est votre cursus? Quel est votre parcours ?

 

J’ai fait mes études à l’Université de Genève jusqu’à la licence, ce qui équivaut à la maîtrise en France, avec M. Michel Valloggia. Ensuite, je suis partie un an à Paris pour faire mon DEA sous la direction de M. Pascal Vernus à l’EPHE (Ecole Pratique des Hautes Etudes). Celui-ci m’a proposé mon sujet de thèse. J’ai donc poursuivi mon doctorat sous la direction de Mrs Pascal Vernus et Michel Valloggia. Le sujet de ma thèse portait sur les chapitres dits supplémentaires du Livre des Morts, à savoir les chapitres 162 à 167. Actuellement, je suis chargée de cours suppléante à l’université de Genève ce qui correspond, à peu près, à maître de conférences en France.

 

 

Quelles sont les orientations actuelles de vos recherches ?

 

Mes recherches s’intéressent plus particulièrement à la Troisième Période intermédiaire mais sur un point de vue plus idéologique que chronologique. D’ailleurs, les cours d’histoire que je donne cette année à l’université de Genève portent sur la période allant de la fin de l’époque ramesside au début de la Troisième Période intermédiaire. J’ai toujours un grand intérêt pour l’étude du Livre des Morts mais je souhaite également m’intéresser à la Nubie et à son influence sur l’Egypte dans le domaine théologique plus particulièrement.

En dehors de la prochaine publication de ma thèse, j’ai par ailleurs en projet l’étude d’un Livre des Morts inédit qui se trouve à la bibliothèque publique de Genève. C’est un texte en hiératique initialement rédigé pour un homme mais qui fut utilisé pour une femme. C’est un papyrus de seize mètres de long, provenant peut-être de Saqqarah et datant de la XXVIème dynastie.

 


Vous avez donc un intérêt particulier pour la Troisième Période Intermédiaire. Pourquoi cette période?


La période qui m’intéresse s’étend de la XXIème dynastie à la XXVème incluse. A vrai dire, c’est une période assez peu étudiée d’un point de vue idéologique même si depuis quelque temps elle connaît un regain d’intérêt. Initialement, mon intérêt était orienté vers les textes funéraires. Quand Pascal Vernus m’a proposé un sujet sur les chapitres supplémentaires du Livre des Morts, je ne savais pas exactement ce que j’allais trouver. Mais, par ces textes, j’ai pris conscience de l’importance de l’idéologie de cette période notamment en la reliant à l’idéologie royale. De plus, c’est une période d’effervescence intellectuelle.

 

 

Questions sous forme de portrait chinois.

 

Si vous étiez un pharaon, lequel aimeriez-vous être ?

 

Mon pharaon préféré est Horemheb. 

 

Si vous étiez une divinité, laquelle seriez-vous ?

 

Mout à partir de la XXVème dynastie.

Publié le 15/11/2008




BY ANKAA