Les mystères d'Osiris au mois de khoïak

Ces mystères, qui célébraient la légende osirienne, avaient lieu chaque année entre le 12 et le 24 de khoïak (4ème mois de la saison akhet) dans la plupart des temples. Ils avaient pour but d’assurer le renouvellement de la vie, liée à la renaissance de la végétation après le retrait des eaux du Nil.

Osiris avait peu à peu supplanté Khentimentiou, dieu-chacal de la nécropole d’Abydos ;  il apparaît au milieu de la Vème dynastie et reprend ses prérogatives (celui qui préside à l’Occident).

Des figurines à l’effigie d’Osiris en terre humectées d’orge étaient confectionnées, puis transportées en barque en grande procession, avec pleureuses et sistres, Thot guidant la navigation. C’est la reproduction d’un simulacre de combat : Osiris, tué et jeté à l’eau, va pouvoir être enterré. Tout au long du parcours, des stèles et des offrandes étaient déposées.

Abydos était le principal lieu de ces fêtes, la procession allant de l’Osiréion à Umm el Kab pour l’inhumation, la tombe de Djer étant considérée comme celle d’Osiris.

Le rituel de ces fêtes nous est connu par les descriptions figurant sur différents monuments, tels la cuve osirienne de Coptos, la  cuve d’Hérakléion, la cuve de la Chapelle Rouge, la stèle du Louvre, la stèle de Berlin …

C’est en 452 qu’a été mentionnée la dernière inscription en démotique d’un rituel de Khoïak.

Publié le 20/01/2012




Date

Le 4 février 2012
Lieu de l'intervention

Intervenant


BY ANKAA