L'Egypte et les pays étrangers

L’Égypte et les Pays étrangers : les relations extérieures de l'Égypte pharaonique

 

Les Neuf Arcs (soit 3 x 3, le pluriel du pluriel) représentent la totalité des adversaires de l’Égypte ; on les retrouve à toutes les époques et sur tous les supports (temples, trônes, coffres, etc …).

Leur première représentation sous les pieds d’un pharaon a été trouvée dans le complexe funéraire de Djoser ; elle figure dans les textes des pyramides, mais il n’y a pas de liste des pays durant l’Ancien Empire.  Au Moyen Empire, figurent des noms (bloc de Montouhotep II), puis tout au long du Nouvel Empire (première liste peinte sur le dais du pavillon de fête-sed d’Amenhotep III) et jusqu’à l’époque ptolémaïque.

La politique étrangère a évolué selon les époques : pas d’armée permanente jusqu’à la fin de l’Ancien Empire, puis mercenaires en sus des Égyptiens, des soldats de métier, souvent de père en fils, récompensés en terre et en or.

Les principaux conflits avec le Proche-Orient - contre le Mitanni et contre le Hatti - étaient liés à la nécessité de se garantir l’accès du bois, du cuivre et de l’étain et exporter les surplus agricoles, l’artisanat et l’or.

De nombreux objets témoignent des échanges culturels et commerciaux avec le Proche-Orient (Syrie, Byblos, Mésopotamie …) le monde grec (Minoëns et Egéens), Chypre, l’Etrurie, … en fait, tout le monde méditerranéen avec la création de Naucratis.

Publié le 19/04/2012




Date

Le 19 mai 2012
Lieu de l'intervention

Intervenant


BY ANKAA