Restauration de la momie de Ta-Iset

Mise en place d'une souscription pour la restauration de la momie de Ta-Iset.

 

Une souscription est ouverte en collaboration avec la Fondation du Patrimoine en vue de la restauration de la momie Ta Iset, propriété de la Ville de Rueil-Malmaison.

 

Incroyable histoire que celle de Ta-Iset, la momie de Rueil-Malmaison.

En 2000, à l'occasion d'une opération de déchetterie mobile organisée place du Général Leclerc, une femme, qui vient de faire l'acquisition d'un pavillon à Rueil et veut se débarrasser d'affaires laissées par l'ancien propriétaire apporte plusieurs objets parmi lesquels un cercueil contenant une momie. Ne sachant pas dans quel bac de tri elle doit le placer, elle sollicite les employés municipaux présents ce jour là. La momie vient d'être sauvée.

Une momie authentique

Alertée de cette découverte, Liliane Kalenitchenko, alors directrice du Musée d’histoire locale, la met à l'abri afin de s'assurer de son authenticité, ce que confirmera rapidement l'égyptologue Christiane Desroches Noblecourt. Examinée ensuite par des confrères tout aussi éminents, dont récemment Hélène Guichard, conservatrice en chef des Antiquités egyptiennes du Louvre, Ta-iset (« celle d'Isis ») est datée par ces spécialistes d'entre le IIIe siècle avant notre ère et le 1er siècle. Haut de 92,5cm, le squelette est celui d'une petite fille âgée de 5 ans environ, qui aurait appartenu à la classe moyenne.

Souscription publique

Désormais propriétaire de la momie, la Ville a décidé d'entreprendre une restauration afin de l'exposer de façon permanente au musée d'histoire locale, afin qu'elle puisse être vue par tous les Rueillois. Suivie de près par l'équipe du musée, que dirige Marie-Aude Picaud, la restauration permettrait également de procéder à un examen plus fin des matériaux qui la composent et permettrait d'en savoir plus sur cet objet décidément atypique. Lancée avec la Fondation du Patrimoine, une souscription publique doit permettre de récolter les fonds nécessaires à la restauration, qui sera assurée par le C2RMF (centre de recherches et de restauration des Musées de France) de Versailles.

Le coût global de la restauration est de 15 000 € dont 6 000 € sont à trouver auprès du public.

 

Pour en savoir plus et comment faire un don : http://www.mairie-rueilmalmaison.fr/actualités/thèmes/culture-tourisme/momie-de-rueil-la-ville-lance-une-souscription

 

 

Publié le 23/02/2014


Télécharger le fichier


BY ANKAA