La traction animale

La traction animale en Égypte pendant les IIIe-IIe millénaires av. J.-C. Araires, traineaux, puis chars et chariots

Christian Dupuy, archéologue africaniste, chargé de cours en Universités Tous Âges (Lyon)

 

Dès l’Ancien Empire, des taurins sont attelés par paire à l’araire. A partir du Nouvel Empire, la puissance des zébus, animaux nouvellement introduits dans la vallée, est parfois mise à profit, à l’instar de celle des taurins, pour tirer des traîneaux et pour déplacer des chariots et des chars. A partir de cette même époque, des chevaux originaires d’Asie comme les zébus, sont élevés et dressés pour être attelés en bige à des chars légers à timon unique équipés de roues à rais. Conduits par des personnes en position sociale dominante et par l’élite militaire, avec le roi en préséance, ces attelages sont destinés à la parade, à la chasse et aux combats. A ouvrir les horizons, quelle place occupe l’Égypte dans l’histoire de la traction animale ? De quels savoir-faire étrangers hérite-t-elle ? Dans quels domaines innove-t-elle ? L’examen comparé des documents iconographiques et archéologiques doublé des apports de l’expérimentation et de l’ethnographie, nourriront notre réflexion.

 

La conférence débutera à 15h00.

 

Attention il y a une erreur dans le Senouy car cette conférence est notée le 14 mars !

Publié le 17/08/2014


Télécharger le fichier


Date

Le 6 juin 2015
Lieu de l'intervention

Intervenant


BY ANKAA
Bienvenue sur le site de L'Association Dauphinoise d'Egyptologie Champollion (ADEC), association culturelle régie par la loi de 1901.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur (par exemple connaitre les articles les plus lues). En cliquant sur "j'accepte", vous autorisez à recevoir des cookies de ce site et vous nous permettez de rédiger du contenu susceptible de vous intéresser lors de vos prochaine visite.

Je refuse - J'ACCEPTE