POSTEL Lilian

 

Comment vous est venue la vocation de l’égyptologie ?

 

Je n’ai pas de souvenirs précis du moment où je me suis dit que je serai égyptologue. Je me suis intéressé, dans un premier temps, à l’archéologie en général. Quand j’étais en classe de 2nde, j’ai lu le manuel d’archéologie égyptienne de Vandier du début jusqu’à la fin. Je me demande encore aujourd’hui comment cela est possible mais cette lecture a déterminé mon choix de devenir égyptologue. Ensuite, à l’université, j’ai hésité entre le médiéval et l’égyptologie. Mais, finalement, le canard m’avait mordu trop tôt.

 

  1. Quel est votre parcours ? Quel est votre cursus ?

 

J’ai fait mes études à Lyon en archéologie, histoire de l’art et histoire. A partir de la maîtrise, j’ai orienté mes études sur l’égyptologie jusqu’à la thèse dirigée par Jean-Claude Goyon dont le sujet était « Le dogme monarchique au début du Moyen Empire à travers l’étude des titulatures royales ». Je suis parti à l’IFAO en tant que pensionnaire pendant quatre ans. J’ai fait quelques missions sur le terrain quand j’étais doctorant, notamment dans la tombe de Ramsès II. En revenant de l’IFAO, j’ai travaillé pendant un temps au musée du Louvre où m’a été confiée la préparation du catalogue des stèles du Moyen Empire (qui est toujours en cours). J’ai été attaché de recherche à Lyon II en 2007 et, en 2009, j’ai obtenu le poste de maître de conférences.

 

  1. Quelle est l’orientation actuelle de vos recherches ?

 

Depuis très longtemps je m’intéresse à l’époque du Moyen Empire. Cet intérêt a été déclenché, notamment, par la rareté des publications. Actuellement, je prépare le catalogue des stèles du Moyen Empire du musée du Louvre (au nombre de 130). Bientôt, paraîtra un livre sur les blocs du Moyen Empire de Tôd. Je travaille aussi à Ermant, sur les blocs du Moyen Empire (temple de la XIème dynastie et d’Amenemhat I). Ceux-ci ont été réemployés dans les fondations ptolémaïques.

 

 

Publié le 05/05/2012




BY ANKAA