THUAULT Simon

1. Comment vous est venue la vocation de l’égyptologie ?

J’étais tellement jeune que je n’en ai pas vraiment de souvenir. Je me souviens avoir été abonné à un magazine de vulgarisation d’histoire et d’archéologie pour les jeunes. J’ai dû aussi voir des documentaires à la télévision qui m’ont passionné. Cela me tient depuis l’âge de six ou sept ans.

 

2. Quel est votre parcours ?

J’ai obtenu un baccalauréat ES spécialité anglais. Ensuite, j’ai poursuivi par une licence en histoire à Rennes II option archéologie. Je suis parti, pour entamer un cursus d’égyptologie, à Strasbourg : j’y ai fait un master en histoire ancienne sur un sujet concernant l’image des Nubiens sur les monuments égyptiens du Nouvel Empire. Enfin, mes pas m’ont conduit jusqu’à Montpellier car ma thématique de recherche n’était pas envisageable à Strasbourg. J’ai effectué un master 2 en archéologie et j’ai enchaîné avec un doctorat sur la linguistique.

 

3. Quelle est l’orientation actuelle de vos recherches ?

A la sortie du doctorat, je me dirige vraiment sur la recherche égyptologique centrée sur la linguistique et la philologie en général. Mon but est d’appliquer aux textes égyptiens des théories linguistiques contemporaines et de les utiliser pour mieux comprendre les textes égyptiens.

Publié le 00/00/0




BY ANKAA