Taharqo, pharaon de la XXVe dynastie

Aminata SACKHO-AUTISSIER, docteur en égyptologie et documentaliste scientifique au département des Antiquités égyptiennes du musée du Louvre (Paris), nous présentera une conférence consacrée au pharaon Taharqo le 11 décembre 2021 à 15h à la faculté de Médecine et Pharmacie.

 

 

Inscrivez-vous directement en ligne
sur notre page HelloAsso

 

 

 

 

_________________________________________________

 

PASS SANITAIRE et PORT DU MASQUE OBLIGATOIRES

_________________________________________________

 

 

 

Résumé

Taharqo monta sur le trône vers 690 av. J.-C. après avoir été nommé à la tête de l’armée de Piankhy. Neveu de Shabaqo et cousin de Shabataqo, fils de Piankhy, il possédait de tous les éléments de légitimité selon les règles kouchites de la succession.

 

Mentionné à deux reprises dans la Bible (Livre des Rois II 19:9 ; Livre d’Isaïe 37:9), la présence de Taharqo est évoquée en Palestine  où il apparaît comme un sauveur du peuple hébreu. Le souverain  aurait rassemblé une armée égypto-kouchite et l’aurait conduite jusqu’en Judée afin d’aider le souverain local, Hezekiah, à repousser l’invasion assyrienne menée par Sennachérib. Cet épisode aurait culminé avec la bataille d’Elteqeh et le siège de Jérusalem, supposé avoir eu lieu en 701 av. J-C.

 

Le début du règne de Taharqo correspond à l’apogée de la royauté kouchite. Pharaon bâtisseur,  il entreprit une politique d’édification de nouveaux monuments en Égypte (notamment l’élargissement du Lac sacré et la construction de « l’édifice de Taharqo du Lac » à Karnak) et en Nubie (tels que les temples d’Amon à Sanam,  Kawa, Tabo), tout en restaurant d’anciens édifices (par exemple, le temple de Mout au Djebel Barkal).

La seconde partie de son règne fut marquée par des conflits avec l’Empire assyrien. Les troupes assyriennes pénétrèrent en Égypte par deux fois en 671 et 667. En 671, la stèle assyrienne de Zenjirli (Berlin, Vorderasiatische Museum 2708) relate la prise et le pillage de Memphis. Des membres de la famille royale, dont une reine et le prince héritier Ushankhuru, furent emmenés en captivité à Ninive. Durant ces événements en Égypte, Taharqa resta à Napata et y  mourut en 664 av. J.-C.  Il fonda une nouvelle nécropole à Nouri en face du Djebel Barkal.  Sa sépulture est sommée par une pyramide dont la hauteur atteignait 63 m à l’origine. La nécropole de Nouri resta  la nécropole des rois napatéens jusqu’au milieu du IVe s. av. J.-C. et ses pyramides constituent encore de nos jours un ensemble tout à fait remarquable.

 

 

 

NB

En fonction de l’évolution de la situation sanitaire, la conférence sera susceptible de se dérouler en distanciel via Zoom. Vous serez tenu informés de tout changement de lieu et de modalité.

Publié le 00/00/0


Télécharger le fichier


Date

Le 11 décembre 2021
Lieu de l'intervention

Intervenant


BY ANKAA
Bienvenue sur le site de L'Association Dauphinoise d'Egyptologie Champollion (ADEC), association culturelle régie par la loi de 1901.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur (par exemple connaitre les articles les plus lues). En cliquant sur "j'accepte", vous autorisez à recevoir des cookies de ce site et vous nous permettez de rédiger du contenu susceptible de vous intéresser lors de vos prochaine visite.

Je refuse - J'ACCEPTE